Photo prise sur Google.

Fabriquée de 1976 à 2004, cette voiture sport de deux places, avec moteur arrière, châssis en acier, ainsi qu’une carrosserie en polyester stratifié, a su répondre aux attentes des mordus de LOTUS. Fait remarquable, toutes les voitures Esprit étaient montées à la main, chaque voiture demandait 560 heures environ de travail. On comprend pourquoi qu’elle est reconnue comme un pur joyau de géométrie automobile.

Acclamée par sa beauté et dessinée par nul autre que le célèbre designer automobile italien, Giorgetto Giugiaro. La LOTUS Esprit s’est fait remarquer par sa figuration dans le film « L’Espion qui m’aimait » en 1997, il va s’en dire que la scène où James Bond au volant de l’Esprit saute carrément dans la mer restera à jamais une scène mythique. On voit la voiture se transformer en sous-marin grâce à ses roues et ailerons amovibles.

Photo prise sur Google

_____________________________________________________________________

LOTUS Esprit 1988 de Jean V, membre CARVAQ.

Que dire de la LOTUS Esprit Turbo, que le look de la voiture est vraiment exotique et qu’elle fait tourner bien des têtes, mais c’est au volant de la LOTUS que nous réalisons tout le caractère de la bête, avec une excellente tenue de route surtout à haute vitesse, grâce au moteur central et la suspension bien équilibré.

La première fois que j’ai vu une Lotus, je me disais que je ne pourrais jamais m’offrir une telle voiture… À ma grande surprise, ce sont des voitures abordables car méconnues de bien des amateurs de voitures sport.

Une voiture à part des autres qui mérite d’être cajolée!

Merci Jean pour ce texte, tu vas sûrement influencer quelques futurs mordus de voitures anglaises.