Samedi 19 mai 2018, en route vers Syracuse, pour le weekend CARVAQ organisé par Johanne DeGrâce et François Gay, en traversant la ville de Watertown dans l’état de New York, voilà que mon MGB émet une étrange pétarade suivie d’une fumée blanche…

Arrêt immédiat sur le bord de la route, un premier diagnostique, le joint d’étanchéité de la tête de tête a sauté. Le groupe se sépare,  Jean Clément, Robert Moreau, Jean Bragagnolo, Tony Medeiros, restent pour m’accompagner.

Encore 50 miles à faire avant l’arrivée à l’hôtel, Jean Clément me donne l’instruction de bien surveiller la température du moteur, à la moindre hausse, il faudra s’arrêter. On repart, les pentes sont difficiles à gravir, les arrêts aux feux de circulation sont cauchemardesques,  le moteur veut s’arrêter, d’immenses nuages de fumée blanche s’échappe, je n’ai plus de puissance, le moteur ne tourne plus que sur 2 cylindres. Et puis voilà comme prévue la température monte, la fumée sort du capot, on s’arrête, le capot ouvert, le moteur a chaud. Arrive un monsieur curieux qui vient voir si nous avons besoin d’aide, il nous offre d’aller chercher de l’eau chez lui, Robert Moreau l’accompagne, plusieurs minutes plus tard Robert reviens avec un demi gallon d’antigel et 2 gallons d’eau, Robert s’était fait un nouvel ami…

Après quelques arrêts, nous y sommes presque, mais la petite anglaise en arrache, arrivé au stationnement de l’hôtel, le moteur s’étouffe et voilà on est rendu. S’en suivent les festivités de la soirée avec tout le groupe.

Dimanche matin alors que le groupe se prépare à aller visiter les parcs de lilas en fleurs, François Gay est à la recherche d’un vendeur de pièces pour un joint d’étanchéité, pendant que Jean Clément emprunte des outils de Tony, Robert et Stéphane Croteau. François a trouvé un vendeur de pièces anglaises à 12 km de l’hôtel, ça ne répond pas. Jean décide que l’on ouvre la tête du moteur, là tout de suite dans le stationnement, sous la bruine qui tombe… Le diagnostique est confirmé c’est le joint qui a lâché, assurément une séquelle de l’automne dernier alors que le nouveau silencieux s’étant bouché par la laine du résonateur qui s’était déplacée, a fait monter considérablement la pression dans la chambre de combustion et affaiblit le joint.

On prend une chance et on va voir le vendeur de pièces trouvé par François, dans un vieux cartier industriel à l’ombre de la 81 nous trouvons, mais c’est bel et bien fermé, une voisine nous dit qu’il ouvre normalement vers 9am, ok nous reviendrons. Direction AutoZone pour un grattoir, du papier sablé, une tige aimantée et un bon hamburger.

De retour à l’hôtel, complétons la préparation, en enlevant les restes du vieux joints, nettoyer les deux surfaces métalliques, la tête semble en bonne condition, la surchauffe ayant été évitée, il ne manque que le joint. Allons retrouver le groupe et festoyer. Des scénarios de dépannage s’offre à moi, Donald Rousseau m’offre d’aller chercher le camion et la remorque de son ami pour me remorquer au Québec et Claude Gagné qui  est sur place avec son camion et sa remorque, m’offre de conduire sa voiture et de me laisser la place pour la mienne dans sa remorque jusqu’à Ottawa, si jamais on n’a pas de joint….

Lundi matin 8hr45, François parle au détaillant de pièces, eurêka il en a en stock, on saute dans la TR6 de François, 15 minutes plus tard, j’ai la pièce en main. De retour au stationnement de l’hôtel, le joint est sur le moteur. Jean Clément, Jean Véronneau, François Gay, Jean-Marie Mercier sont à l’œuvre 1hr15 plus tard le moteur redémarre, on charge les bagages et nous sommes en route vers le Québec et arrivé sans encombre à la maison. Reste à resserrer les boulons avec la bonne tension (60lbs), changer l’huile, ajuster les valves et vérifier la concentration du liquide antigel.

Encore une grande démonstration de solidarité entre les membres du Club quand il s’agit de dépanner quelqu’un. Un merci particulier à Jean Clément, François Gay, Jean Véronneau, Donald Rousseau, Tony Médeiros, Jean-Marie Mercier, Stéphane Croteau, Claude Gagné, Robert Moreau, et vive le Rendez-vous des Anglaises!

Donald Violette

Membre 0387