Le DPO

Il s’agit d’un terme bien connu en anglais : dreaded previous owner, que l’on peut traduire par l’effrayant propriétaire précédent.

Dans notre cas, c’est facile d’en parler, parce qu’il est inconnu, la voiture ayant été achetée en vrac. Cette courte histoire illustre à la fois la débrouillarde et la désolation que l’on peut appliquer à la voiture anglaise, quand on n’en connaît pas les principes de fonctionnement de base.

Il s’agit d’une MG-B 1978, avec une excellente peinture d’une teinte BRG foncé, toit en bon état, intérieur refait, qui n’a pas roulé depuis quatre ans, donc dont l’état en difficile à juger.

Le prix est négocié en conséquence, et avec espoir, la voiture est mise sur une remorque et amenée chez le nouveau propriétaire.

En une demi  heure, le moteur tourne, à condition de verser de l’essence dans le carburateur.

Ce dernier est d’ailleurs un miracle de créativité, compte tenu de la tubulure de plomberie qui la maintient au moteur. Après un changement de pompe à essence, et la découverte que la flotte ne faisait pas son travail, un démontage du carburateur en place (un modèle générique américain) , le propriétaire a pris la décision d’y réinstaller un Stromberg 175, le carburateur d’origine sur le véhicule.

Depuis lors, le moteur émet les bruits attendus pour un moteur de B, avec un ralenti impeccable, et une pression d’huile qui surprend agréablement.

Restera à réinstaller le système de pressurisation négative, qui par son absence, amène parfois une consommation d’huile excessive, valider certains branchements électriques questionnables, installer le système de chauffage tel que conçu, changer quelques pièces sur le freinage arrière, procéder à un bon nettoyage du compartiment moteur, et le nouveau propriétaire aura à sa disposition, un véhicule fiable qui devrait lui donner des heures de plaisir.

Pour une fois, l’évaluation du risque des surprises découvertes lors de l’inspection, n’a pas dépassé de beaucoup les mauvaises surprises à ce jour.

Heureusement que le nouveau propriétaire effectuait les travaux lui-même, et surtout, connaissait les principes de base de la mécanique anglaise, sans quoi l’achat aurait pu se transformer en cauchemar !

La voiture appartient à Donald Rousseau, bien connu dans le club !

Vous avez déjà acheté une voiture qui ne roulait pas ?  Vous avez découvert des modifications effectuées par le propriétaire précédent qui soulevaient plus de questions que de réponses?

Faites nous part de votre expérience…en communiquant sur le site…