Nous étions 6 anglaises à quitter Shawinigan ce dimanche 4 août, direction le  »Tour du Lac St-Jean ». A quelques 60 kilomètres de Chambord, voilà que la MG de Alain Bourdeau nous donne des signes de surchauffe et une belle fumé blanche, non pas pour annoncer l’élection du nouveau Pape, mais bel et bien pour nous annoncer que le joint d’étanchéité de la tête du moteur viens de lâcher. Les spéculations commencent, est-ce le cylindre numéro ‘3’ ou le cylindre numéro ‘1’, peu importe, pour le moment il suffit de trouver de l’eau pour désydrater la petite bête assoiffée à tout les 20 kilomètres. Quelques kilomètres plus loin, voilà que la MGB de Donald Rousseau montre des signes de faiblesse électrique, l’alternateur ne suffit plus à la tâche, seul l’accumulateur continue à fournir de l’énergie.

Au petit matin, au bord du lac St-Jean, dans le stationnement du motel, étrange impression de déjà vu, même scenario que moi l’an dernier à Syracuse, mais cette fois j’ai un joint dans mon coffre qui dépannera notre ami Alain. Pendant que Jean Clément,  Jean-Marie Mercier et Alain attaque la tête du moteur, Donald Rousseau et François Gay partent à la recherche d’un alternateur du coté de Roberval.

Et voilà qu’à midi bien sonné, on reprend la route et notre tour du Lac:

La petite maison blanche qui a survécu au déluge, la visite de l’usine d’Alma de Rio Tinto, La Fabuleuse, les boutiques, le Saguenay, Le chocolat aux bleuets, Sainte-Rose du Nord, une belle rencontre avec notre ami Daniel Cauchon et Linda chez lui à Cap à l’Aigle, et un délicieux repas au Bootlegger de la Malbaie en sa compagnie ( www.maisondubootlegger.com ), pour revenir par Charlevoix, direction  »maison »

 

Donald Violette

P.S.: Même Jean a eu des problèmes électriques suite aux fortes pluies dans Charlevoix.